Equipements Réglementations Techno

Un système ADS-B pour les drones

Système ADS-B pour drone est testé par la Nasa.

Les drones devront à partir de 2020 pouvoir notifier leur position, a décidé la FAA, une mesure salutaire pour éviter les collisions.

La FAA (Agence fédérale américaine de l’aviation) a exigé que d’ici 2020, tous les aéronefs évoluant au sein de la classe A (l’espace aérien entre 18 000 et 60 000 pieds) soient équipés de transpondeur « ADS-B Out ». Chaque appareil aura ainsi la capacité de transmettre automatiquement des informations en temps réel sur sa position, son altitude ainsi que sa vitesse. Par conséquent, si les drones souhaitent s’insérer dans l’espace aérien à partir de cette date, ils doivent démontrer leur capacité à diffuser leurs propres informations.

La société américaine Avionix a annoncé avoir développé un ADS-B (système de surveillance coopératif pour le contrôle du trafic aérien) approprié « pour les drones de toutes tailles afin d’améliorer la sécurité de vol pour tous ». Ce système pourrait permettre, selon Avionix, « d’atténuer les problèmes de circulation existants […] et conduire à une intégration complète et sûre des drones dans l’espace aérien ».

Système Anticollision

De son côté, la Nasa, en partenariat avec l’entreprise Vigilant Aerospace System qui commercialise les technologies de l’agence spatiale américaine, s’apprête à commercialiser un nouveau système anticollision qui pourrait s’appliquer aux drones. Conçu pour répondre aux exigences imposées par la FAA, le système de la Nasa devrait permettre l’utilisation de drones dans le système aérien national « en toute sécurité ».

L’innovation tient à l’intégration d’un système ADS-B avec un algorithme d’évitement, comprenant une vue en trois dimensions des menaces de collision et un affichage en temps réel pour l’opérateur. Ainsi, lorsqu’un risque de collision est identifié, l’algorithme cherche la solution la plus sûre et la plus efficace pour l’éviter et donne la nouvelle route au drone. Si la trajectoire de l’avion change pendant ce temps, l’algorithme l’intègre immédiatement.

Ce système a été testé en collaboration avec la FAA sur plusieurs drones de la Nasa. Vigilant Aerospace System a prévu d’intégrer ce nouveau système à son avionique FlightHorizon, qui peut être utilisée pour les drones. D’autres acteurs dans le monde se penchent aussi sur la question de système anticollision, comme les sociétés toulousaines Airborne Concept et Egis. Elles avaient présenté à la DGAC (Direction générale de l’aviation civile), fin septembre 2015, leurs travaux d’intégration d’un transpondeur ADS-B sur un drone à voilure tournante de moins de 10 kg.