Nouveaux usages R&D

Du sang transporté par drone

L'université Johns Hopkins a testé le transport de sang par drone

L’Université Johns-Hopkins de Baltimore (États-Unis) a récemment publié une étude sur les effets du transport par drone sur le sang. L’équipe de chercheurs a étudié l’impact du transport, que ce soit le maintien du contrôle de la température ou les caractéristiques physiques des composants pendant le transport du drone. Selon elle, les drones peuvent transporter en toute sécurité les produits sanguins aux hôpitaux en respectant la chaîne du froid sans que leur qualité ne soit dégradée. Le transport de sang par drone est à l’étude dans certains pays (en France et au Rwanda par exemple). Selon l’OMS, l’Afrique présente le taux de mortalité maternelle le plus élevé au monde, suite aux hémorragies post-partum. La topographie accidentée de certains pays rendent difficile l’accès au sang. L’acheminement par drone pourrait répondre à certaines difficultés.