Constructeurs Filière française R&D Techno

Drone solaire dans le ciel français

Le drone SB4 Phoenix de Sunbirds

La jeune société française Sunbirds a conçu un drone fonctionnant à l’énergie solaire. Cette aile fixe doit permettre des vols de huit heures afin de cartographier les grands espaces.

Si la France n’autorise pas encore les vols longue élongation à grande échelle, cela n’empêche en rien les start-up françaises de développer la technologie qui y est associée. Ainsi, la jeune entreprise Sunbirds, basée près de Toulouse, va prochainement lancer sur le marché son drone SB4-Phoenix, une aile fixe propulsée à l’énergie solaire. « Notre différenciation est l’autonomie », explique Laurent Rivière, P-DG et co-fondateur de Sunbirds. « Nous proposons avec le SB4-Phoenix, qui a une autonomie de huit heures, une solution drone pour cartographier les grands espaces à faible coût. »

Photovoltaïque

Avec ses 3 kg (charge utile comprise) et ses 3 m d’envergure, le SB4-Phoenix se lance à la main et se recharge en temps réel à l’énergie solaire grâce à la quarantaine de cellules solaires intégrées à sa voilure. Il peut être équipé d’une caméra normale, multi spectrale ou thermique. Le stockage de l’énergie est assuré par une petite batterie qui permet le décollage et le maintien en vol durant 1 h en cas de couverture nuageuse.

Après quatre ans de développement, cofinancé par le programme Cap’Tronic, Bpifrance via la bourse French Tech, et le programme ESA BIC Sud France de l’Agence Spatiale Européenne, le petit drone solaire devrait être mis sur le marché dès 2017, avec l’ouverture d’une ligne de production en début d’année prochaine. Il est destiné à la surveillance de grandes infrastructures (lignes électriques, grands ouvrages…), l’agriculture de précision (zonage de maladies, évaluation des besoins en nutriments par parcelle…) ou l’observation des espèces animales et végétales en voie de disparition au sein de parcs naturels ou de zones sensibles.

Marché de l’export

Proposé entre 25 000 € et 40 000 € l’unité, le drone est avant tout destiné aux marchés d’export, notamment Afrique, Asie du sud-est et Amérique du sud. Les premiers vols de démonstration pour les clients ont eu lieu en avril dernier en Colombie pour des applications pour des concessions forestières. « Nous avons aujourd’hui un ensemble de clients avec lesquels nous sommes sur le point de signer des contrats », annonce Laurent Rivière. L’entreprise créée en 2015 par trois passionnées issus du monde aérospatial a de l’ambition. « À compter de 2020, Sunbirds entend vendre une centaine d’exemplaires par an dans le monde entier », annonce-t-elle. L’année 2017 devrait voir l’arrivée d’un quatrième associé, expert des systèmes embarqués, et des levées de fonds.