Insolite R&D

Collision drone-avion : L’Université de Dayton tire la sonnette d’alarme

L’Université de Dayton, aux Etats-Unis, tire la sonnette d’alarme : l’impact d’un petit drone sur un avion commercial pourrait causer de sérieux problèmes.

En laboratoire, les chercheurs du groupe « Impact Physics » de l’Université de Dayton ont lancé un quadicoptère DJI Phantom 2 sur l’aile d’un avion Mooney M20 afin de voir les conséquences que pourrait avoir une telle collision en l’air. Comme le montre la vidéo, le petit drone de 2,5kg ne s’est pas brisé au moment de l’impact mais a déchiré le bord d’attaque de l’aile alors qu’il pénétrait dans la structure de l’appareil.

« Alors que le quadricoptère se brisait, son énergie et sa masse se sont combinées en causant des dommages importants à l’aile », a expliqué Kevin Poormon, chef de groupe de la physique des impacts à l’UDRI (University of Dayton Research Institute).

Le drone a été lancé contra l’aile à une vitesse calculée pour imiter la vitesse combinée du drone et d’un avion commercial en phase d’approche.

« Alors que le nombre de drones de loisir augmente considérablement dans les airs, le risque d’un événement catastrophique augmente également », a déclaré Kevin Poormon. « Nous effectuons des tests d’impact d’oiseaux [sur des avions, ndlr] depuis quarante ans et avons constaté les dégâts que les oiseaux peuvent causer. Or les drones ont le même poids que certains oiseaux. Nous avons donc observé avec une inquiétude croissante l’augmentation du nombre de quasi-collisions, et encore plus après la collision de l’an dernier entre un hélicoptère Blackhawk de l’armée et un drone amateur. »

L’an dernier, un drone est en effet entré en collision avec un hélicoptère BackHawk de l’US Army à Hoffman Island, dans l’État de New-York. Bien que l’hélicoptère ait pu continuer son vol et rentrer à la base avec peu de dégâts sur le rotor, Kevin Poormon a tenu à préciser que ce « n’était qu’une question de temps avant qu’un drone ne cause des dégâts plus importants


La suite de cet article est réservé aux abonnés.
S’abonnerSe connecter