Constructeurs Drones professionnels Equipements International Non classé Nouveaux usages Opérateurs R&D Salons Techno

La recherche sur les drones s’intensifie

Pour sa 9e édition, l’Imav a réuni des chercheurs du monde entier à Toulouse. Quatre jours de conférences et de compétitions pour explorer les possibilités des micro-drones. Drones martiens, bio-inspirés ou archéologues, les idées ne manquent pas dans l’exploration de nouveaux usages.

Difficile de concurrencer le « World Drone Prix » d’Abu Dhabi où le premier prix atteint 1 million d’euros ou les conférences américaines qui comptent des centaines de participants. Pourtant, l’Imav (International Micro Air Vehicules Conferences and Flight Competition) continue son chemin à travers le monde depuis maintenant 10 ans. Après Pékin et Aachen (Allemagne), c’était au tour de Toulouse de recevoir les chercheurs du monde entier du 18 au 21 septembre.

« Le niveau scientifique est significativement monté cette année », assure Patrick Fabiani, directeur scientifique de l’Isae-Supaero. « Et la participation grandissante à cet événement et l’ampleur de la compétition confirment la croissance de la communauté ».

Tout d’abord français (« MAV »), l’événement est devenu européen (« EMAV ») et est désormais international. « Il est difficile de tenir la compétition avec les budgets des compétitions comme celle d’Abu Dhabi mais l’IMAV se bat sur le plan de la science et a quand même une bonne ampleur ». Des dizaines de chercheurs se sont ainsi relayés pendant quelques jours afin de présenter leurs travaux.

Des drones archéologues

« Dès que les humains ont commencé à faire de la photographie aérienne, les archéologues ont commencé à s’y intéresser » explique Stefano Camapa, de l’Université de Sienne, en Italie. « Ils ont vu l’opportunité presque immédiate de pouvoir avoir des photos de documentation depuis le ciel. » Depuis cette époque, de nombreuses plateformes ont été utilisées, depuis les ballons jusqu’aux avions pilotés. C’est donc tout naturellement que les archéologues ont vu dans le drone une opportunité pour eux et leurs recherches. En effet, ceux-ci présentent le double avantage d’être facilement contrôlables et de pouvoir couvrir une large zone pour des coûts abordables.


La suite de cet article est réservé aux abonnés.
S’abonnerSe connecter