Constructeurs Drones professionnels Equipements Filière française International Opérateurs Télépilotes

Le marché du drone professionnel va (encore) décoller

Ailes fixes

Annoncée depuis des années, « l’explosion » du marché des drones professionnels se fait toujours attendre. Pourtant, même s’il reste loin derrière le marché militaire, il commence à se structurer et promet des opportunités intéressantes pour qui ose se lancer.

Audio-visuel, agriculture de précision, surveillance… : les secteurs où le drone a prouvé sa valeur ne manquent pas et les dronistes inventent de nouveaux usages tous les jours. Grâce aux réglementations en place ou en cours de définition, l’utilisation des drones professionnels continue à croître dans le monde et en France, où la réglementation de 2012 « a permis un décollage précoce du marché » affirme le cabinet français spécialisé dans les études sectorielles Xerfi dans son étude « Le marché des drones professionnels et de loisir : Perspectives, opportunités et leviers de croissance des constructeurs et exploitants d’ici 2020 ». Selon le cabinet, « le chiffre d’affaires total des constructeurs et exploitants français de drones a atteint environ 70 M€ en 2016 », soit 2,5 fois plus qu’en 2013. Ce chiffre reste modeste mais sa croissance annuelle prévue de 25% sur les quatre prochaines années promet 170 M€ en 2020.

Le marché militaire, grand gagnant

« Aujourd’hui, le marché mondial représente 6 milliards de dollars et devrait atteindre les 10 à 12 milliards en 2025, tout en restant principalement dominé par le marché militaire » affirme Jean-Louis Roch, de la commission marché drone du pôle Aerospace Valley. « Cela ne veut pas dire que le marché civil n’existe pas mais qu’il est bien plus faible en termes de coûts que le militaire ».

Au niveau mondial, le marché des Etats-Unis reste le marché clé mais la demande grandit aussi en Asie, en Europe et au Moyen-Orient. Pour Jean-Louis Roch, « le marché existe déjà et


La suite de cet article est réservé aux abonnés.
S’abonnerSe connecter