Constructeurs Drones professionnels Insolite International Opérateurs R&D

Quand un drone percute un humain

Collision drone humain

Que se passe-t-il quand un drone percute un être humain ? Quel est le risque de blessures graves ? Un groupe de chercheurs s’est attelé à ces questions et a publié un rapport permettant de mieux comprendre les risques inhérents au survol des populations par des drones.

Fin avril, la FAA (Federal Aviation Administration, agence de l’aviation civile aux États-Unis) a publié son rapport final sur les collisions entre drones et humains. Si le rapport ne traite pas de la probabilité de tels accidents, il s’évertue à évaluer les conséquences d’une telle collision.

« Il sera tout à fait possible à terme d’utiliser des drones au-dessus des populations », affirme Dave Arterburn, chercheur principal de l’étude. Le projet, lancé en septembre 2015, a permis d’étudier plus de 300 publications venant de l’industrie automobile, du marché des batteries mais aussi les standards des drones de loisirs. L’équipe a complété ses recherches par des crashs tests, avec mannequin humain en bois emprunté au monde de l’automobile, et des modélisations 3D de collision entre drones et humains.

Après quelques mannequins brutalisés, l’étude a pu déterminer les menaces les plus importantes pour les personnes rencontrant un drone : le traumatisme contondant (sans pénétration de la peau), les blessures par pénétration, et les lacérations.

Protection des hélices


La suite de cet article est réservé aux abonnés.
S’abonnerSe connecter