Drones professionnels Nouveaux usages Opérateurs

Des avions inspectés par drone

Airbus a récemment présenté son projet « Advanced Inspection Drone » qui doit permettre de réduire l’inspection des avions en utilisant des drones.

Le drone décolle, fait le tour de l’avion en 30 minutes et revient se poser à son point de départ. On est effectivement loin de l’équipe de techniciens et de la plateforme télescopique habituellement nécessaires à l’inspection extérieure d’un appareil. Airbus annonce ainsi que son nouveau processus ne prendrait que trois heures, dont les 30 minutes de capture d’images par le drone, et remplacerait l’inspection visuelle traditionnelle qui peut durer jusqu’à une journée.

Qui dit processus plus court dit gain économique énorme pour les compagnies aériennes. En effet, ces dernières ont tout intérêt à limiter au maximum le temps de rotation de leurs appareils. Un avion qui passe moins de temps au sol est un appareil qui peut effectuer plus de vols et donc amener une meilleure rentabilité à la compagnie.

Le nouveau système d’inspection a été développé en coopération avec la filiale d’Airbus, Testia, spécialisée dans les essais non destructifs, en se basant sur le drone de Donecle. Il comprend un drone intelligent et automatique avec une caméra visuelle intégrée, un capteur laser de détection d’obstacles, un logiciel de planificateur de vol et une analyse par un logiciel d’inspection des aéronefs.


La suite de cet article est réservé aux abonnés.
S’abonnerSe connecter